EDITION 2018 – 7, 8, 9 DECEMBRE – GENEVE, PLAINPALAIS

Alain Kerleroux

Alain Kerleroux

Alain Kerleroux propose des ateliers de Longo, une danse d’ancrage inspirée des danses initiatiques congolaises

image-longoAyant vécu 2 années au Congo à l’âge de 20 ans, Alain Kerleroux a baigné dans cette culture où l’on dansait très souvent. En Suisse, il avait été contraint de faire une longue pause avec la danse pour des ennuis de santé liés à une hernie discale. Alors qu’il désirait reprendre la danse, il avait vu il y a une dizaine d’années l’annonce de la venue d’Elima, le fondateur de la danse Africaine d’Ancrage d’origine Congolaise. Elima s’est inspiré de trois danses initiatiques du Congo RDC. Il y a grandi entouré de guérisseuses qui étaient initiées à ses danses. C’était une évidence pour Alain Kerleroux, il devait le rencontrer, d’autant plus que dans ses rêves, son père était africain. Elima a initié Alain au Longo, et actuellement, il le partage en Suisse Romande en donnant des cours hebdomadaires à Genève, ainsi que des stages à Vevey et Sion.

Après un long parcours de développement personnel, le Longo s’est présenté à Alain Kerleroux comme une évidence d’ancrer tout ce chemin dans le corps. Il avait beaucoup étudié autour de ses polarités masculines et féminines, autour du couple à un niveau psychique. Le Longo est l’expression de tout cela dans la matière, dans le corps. C’est l’ancrage dans le corps de ces différentes polarités et au Final, de l’Etre que l’on est vraiment. En Longo, il existe une dimension spirituelle dans le sens où l’on répète longuement un mouvement  (il y a 36 mouvements) qui incarne une qualité de ce que chacun est vraiment dans son Etre au-delà de ses identifications terrestres, comme par exemple La Pureté, La Paix, La Joie, La Lumière. En répétant un mouvement qui sollicite les deux hémisphères cérébraux, il se crée une sorte d’état d’extase. C’est la danse qui vit en chaque personne, c’est comme si cette qualité s’incarne, chacun rappelle à la matière ce qu’elle est vraiment. Tout cela est ritualisé, car le Longo implique un rituel de début et de fin.

Alain Kerleroux a obtenu son certificat de Longo en janvier 2016 à Paris. Depuis lors, il donne des ateliers quasi hebdomadaires à son cabinet, ainsi que des stages sur une demi-journée ou une après-midi à Vevey, Sion et Genève.

https://www.alain-kerleroux.com/

Activités proposées au Slow Design & Fashion Days 2018

Atelier Longo