EDITION 2018 – 7, 8, 9 DECEMBRE – GENEVE, PLAINPALAIS

Narayamat Surui

Narayamat Surui

narayamat1-redimNarayamat est un indigène du peuple amazonien Surui de trente-deux ans, et qui a suivi une formation d’infirmier et travaille en milieu hospitalier. Il y a quelques années, suite au décès soudain d’un de ses amis traité à l’hôpital local par la médecine occidentale, il a décidé de se spécialiser dans la sauvegarde des savoirs de la médecine traditionnelle du peuple Surui. Il a initié il y a trois ans un projet de préservation des plantes médicinales traditionnellement utilisées par son peuple. Ce projet aide sa communauté à utiliser des plantes médicinales plus traditionnelles au lieu d’utiliser des médicaments allopathiques qui contiennent beaucoup de produits chimiques pouvant nuire à la santé des populations autochtones. Les plantes sont récoltées à l’intérieur de la forêt primaire et replantées dans un lieu proche de son village où tout le monde peut en profiter, autant dans leur utilisation qu’en formation. Ce projet est donc une initiative visant à récupérer leurs connaissances ancestrales et à valoriser la culture et les traditions Surui, ainsi que la préservation de l’environnement, ce qui est très important pour la défense de leur territoire.

Il a tout d’abord effectué une étude sur la base de renseignements collectés auprès des anciens de la tribu, puis s’est lancé dans un projet de culture de plantes médicinales. A ce stade, il a déjà réussi à replanter 45 variétés de plantes et compte en cultiver une centaine d’ici un an.

Le peuple Surui, habitant dans l’état du Rondonia au Brésil, a eu son premier contact avec notre civilisation il y a 50 ans, en 1968. L’impact sur cette tribu fut désastreux : en 3 ans, sa population est passée de plus de 5000 personnes à moins de 300, hécatombe due principalement aux maladies inconnues apportées par l’homme blanc. Depuis, ce fier peuple de guerriers n’a eu de cesse de lutter pour sa survie, la conservation de sa culture de son territoire ancestral. Grâce à la détermination de ses leaders, ce peuple compte aujourd’hui une population de 1400 personnes et a en partie réussi à récupérer sa culture et un dixième de son territoire ancestral.

Activités proposées au Slow Design & Fashion Days 2018

Conférence-débat sur la connaissance des plantes et la pharmacopée